Nous souhaitons la bienvenue aux nouveaux membres du comité :

PrénomNomFonctionCanton
MaurusBlumenthalDirecteur de l'Union des arts et métiers des Grisons
SandyBossert DéputéZH
KatharinaBüttelPrésidente de la JSVP ZGZG
FrancisEggerVice-directeur de l'USP FR
ThomasHessDirecteur de l'association des PME et des arts et métiers du canton de ZurichZH
BeatHuberBE
JanKochVice-président de l'Union des arts et métiers des Grisons
ChristophMäderPrésident d'economiesuisse
StefanMeyerBL
StefanMühlemannDéputé & conseiler municipalTG
CharlesRiesenSupport PME anciennement directeur d'aéroportBE
MarkusRitterConseiller national, Président de l'USPSG
BenjaminRoduitConseiller nationalVS
MartinRuferDéputé, Directeur de l'USPSO
MonikaRühlPrésidente de la direction d'economiesuisse
FranzRuppenConseiller d'ÉtatVS
UrsSchneiderDirecteur adjoint de l'USPTG
PietroSupinoPrésident de l'association Médias Suisses (VSM)

De quoi s’agit-il ?

L’initiative « Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac » veut interdire « pour les produits du tabac, toute forme de publicité qui atteint les enfants et les jeunes ». Pourtant, la publicité destinée aux enfants et aux jeunes est déjà interdite en Suisse depuis 1995. L’interdiction rigide demandée par l’initiative s’applique donc également à la publicité qui s’adresse aux adultes. Elle sera interdite dès qu’il y aura la moindre possibilité qu’elle ait puisse être vue par des mineurs. L’interdiction rigide s’applique également à la publicité destinée aux adultes, car elle l’interdit dès qu’il existe la moindre possibilité qu’elle puisse être perçue par des mineurs. Etant donné qu’il n’existe guère d’endroits dans lesquels les jeunes ne se trouvent pas et qu’il n’existe guère de médias qui ne puissent pas être consultés par des jeunes, l’initiative conduit dans la pratique à une interdiction totale de la publicité. C’est pourquoi cette initiative populaire est en réalité une initiative pour l’interdiction pure et simple de la publicité !

ACTUEL : Voir la conférence de presse 6.1.22
YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Pour des raisons de confidentialité YouTube a besoin de votre autorisation pour charger. Pour plus de détails, veuillez consulter nos Protection des données.
J'accepte

Jacques Nicolet
Conseiller national, VD / UDC
YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Pour des raisons de confidentialité YouTube a besoin de votre autorisation pour charger. Pour plus de détails, veuillez consulter nos Protection des données.
J'accepte

Philippe Nantermod
Conseiller national, VS / PLR

5 bonnes raisons de voter NON

à l’interdiction de la publicité :

NON à l’initiative extrême contre la publicité

Le Conseil fédéral et le Parlement rejettent fermement l’initiative « pour la protection contre la publicité pour le tabac ». Elle va trop loin. La protection de la jeunesse est importante, mais l’initiative est totalement démesurée et extrême. L’initiative revient à une interdiction totale de la publicité pour le tabac.

En savoir plus

NON à d’autres interdictions de la publicité (cervelas, sucreries, etc.)

Notre économie est tributaire de la publicité. Fondamentalement, la liberté économique et commerciale implique que les produits légaux puissent faire l’objet de publicité. Chaque adulte doit pouvoir décider de manière libre et responsable ce qu’il veut consommer ou non.

En savoir plus

Non aux interdictions dangereuses de la publicité pour les PME, la culture et les médias

Les interdictions extrêmes de la publicité causent des dommages économiques importants. De nombreuses PME et manifestations culturelles, ainsi que les médias, sont touchés par de telles interdictions. Elles interdisent aux entreprises de parler de leurs nouveaux produits, qui sont meilleurs et potentiellement moins nocifs. Il est absurde de jeter le bébé avec l’eau du bain et, finalement, cela désavantage les consommateurs.

En savoir plus

Non aux interdictions de publicité qui renchérissent

En cas d’interdiction extrême de la publicité, ce sont finalement les consommateurs qui passeront à la caisse, car la publicité finance en partie des biens et des services importants. Nombreuses seront les personnes qui ne pourront plus se permettre d’assister à un spectacle en plein air ou à une manifestation culturelle.

En savoir plus

NON à l’interdiction superflue de la publicité

L’initiative populaire n’est pas seulement extrême et dangereuse, elle est également superflue ! Pourquoi ? Car, lors de la session d’automne 2021, le Parlement a adopté une loi sur les produits du tabac avec de nouvelles dispositions en matière de publicité et de parrainage. Cette loi permet d’ancrer dans la loi la protection de la jeunesse au sujet des produits du tabac. Contrairement à l’initiative populaire extrême, la nouvelle loi sur les produits du tabac est mesurée.

En savoir plus
ALLER A L’ARGUMENTAIRE

Adhérez au comité !

 

ALLER AU COMITÉ

Une large alliance contre les interdictions extrêmes de la publicité :

L’initiative est rejetée par le Conseil fédéral, le Conseil national et le Conseil des Etats.
De même, un grand nombre d’associations et de partis politiques disent NON à l’initiative d’interdiction :

Voici comment voter correctement le 13 février 2022 :